Accéder au contenu principal

Comment je n'ai pas croisé Hamon pendant la campagne

C'est en lisant le résumé de la campagne par un des cadres du PS, soutien de Hamon que je me suis souvenu que je n'ai pas croisé Hamon. Et pourtant.

Par exemple en 2007, puis en 2012, j'ai croisé de loin et de prêt Ségolène puis François. Banlieusard, c'était facile. (Faudra que je raconte comment on a traîné en famille dans le repaire de Hollande en 2012.)

Revenons à Hamon. Ce jour-là, j'étais pour le boulot à Strasbourg. Une fois le taf fini, on avait tout l'après-midi de libre pour se promener dans la ville. Quand j'ai vu un caméra d'une chaîne d'info ranger son matériel, j'ai été cherché dans twitter ce qu'il se passait.

Benoît Hamon venait de finir son discours de campagne sur la défense. Merci Google, parce qu'à part le 6 % du premier tour, j'ai préféré tirer un trait sur la campagne de Hamon. Bref le gars s'était trouvé  à deux pas. Je m'attendais à trouver des militants, des tracts, du bruit et de la fureur. Même le bar d'à côté était désert (alors que twitter signalait sa présence).

Mes accompagnants étaient hilares. Ils connaissaient mon ancienne accointance avec le PS. Et ils étaient pliés de rire en me voyant chercher une trace de Hamon.

Internet est extraordinaire. Hamon faisait ce jour-là son discours sur la défense alors que le matin-même Jean-Yves Le Drian, patron suprême des Armées, faisait allégeance à Emmanuel Macron. Il n'avait même pas eu la retenue d'attendre la fin du discours pour dire combien la candidature de Hamon était une rigolade.

Quand ça veut pas.

Commentaires

  1. « j'ai croisé de loin et de prêt Ségolène »

    Méfiez-vous avec les histoires de prêt en politique : si Le Canard s'en empare, vous êtes mal…

    RépondreSupprimer
  2. bordel je commente avec l'identité d'un mort et une icone de racaille. Un odieux article anti-Hamon c'est à cause de toi qu'il a fait 6% !!!!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est tout un art de savoir rester anonyme...
      Quand à Monsieur 6 %, je connais un tas de gus qui m'ont épaté.
      Par exemple une famille pro filloche, qui vote Montebourg, puis Hamon mais Macron au 1er tour tout en te donnant des leçons sur la vie. Et ce genre de cons sont militants politiques.

      Supprimer
  3. Ségolène, quand je lui ai serré la main j'en ai eu une demi-molle. Mais ça c'était avant.

    RépondreSupprimer

Enregistrer un commentaire

Posts les plus consultés de ce blog

Fini à l'urine

Boire c'est mal. Mais quand tu es militant, cadre chez les jeunes, en plein congrès à Lille, et que tu abuses de la kekette, ça peut déconner grave. On ne dit pas "nègre". On dit espèce de merde tout court. Davy Rodriguez va avoir un rappel à l'ordre pour avoir été très énervé auprès d'un vigile.
Quelle idée d'aller embaucher des vigiles non-souchiens pendant que la fiesta de la famille Le Pen ! On pense tout de suite à un complot.
Sinon le Front National ripolé s'appelle désormais le Rassemblement National. Les fachos sont contents. Papy était collabo avec Marcel Déat. Les enfants seront frontistes avec la blonde. 
Wauquiez rigole.

La vie, c'est compliqué

Message de service à mes petits vieux : vous faites CHIER !Quand on apprend dans la même semaine qu'un oncle et une tante entrent en soins palliatifs, ça fait chier grave.
Quand on apprend ensuite qu'un autre tonton casse son aorte, et que sa survie ne tient qu'à un fil, ça fait ENCORE PLUS CHIER.
Alors on essaye de relativiser, l'âge, les mois de rémission, les rigolades, le bonheur de se retrouver restent en mémoire.
Mais là je chiale comme un con d'athée.
Je pense à mon petit cousin de 4 ans fauché par une auto. Je me souviens de cette maman qu'on n'a pas réussi à sauver et à ces deux papas morts à quelques jours sans qu'on ait pu les réanimer. J'ai choisi un métier dans la santé. Mais il y a des jours où c'est impossible à assumer.
La mort est une salope.

terrorisme de comptoir ?

J'allais intituler ce billet de ''Pov type'' mais ce terme est un peu éculé devant Jawad Bendaoud.
Vous ne connaissez pas ? Le logeur des terroristes du 13-Novembre dont le procès se déroule en ce moment. Le live-tweet des reporters en immersion au tribunal est désopilant ou dramatique.
Ce crétin décérébré devrait faire des conférences dans tous les centres de désintox tellement il démontre jour après jour que la débilité peut-être une caractéristique humaine. La poudre cachée ''sous ses couilles'' (véridique) a du imbiber ses neurones, comme Obelix tombé dans la marmite.
Pour autant ce con-comme-une-bite ne mérite pas autant d'honneur. La justice passera. Mais il ne faut pas qu'il soit jugé pour ce qu'il n'a pas fait. Ce procès ne doit pas être "un défilé de lampistes se faisant broyer" (ça c'est son avocat qui le dit)

#Jawad Bendaoud : "pourquoi je vais mentir? Je suis fini !! Que je sorte ou pas, je suis fini. Q…